• Investissements directs à l’étranger (IDE): Investissements internationaux à finalité productive. Ils correspondent à la volonté d’exercer un contrôle, en principe durable, sur des activités économiques situées à l’étranger. (déf du FMI) Il recommande de classer comme IDE toute acquisition d’au moins 10% du capital d’une entreprise non résidente existante. Les IDE prennent aussi la forme de créations ex nihilo de filiales à l’étranger (investissements greenfield)
  • Mesure non-conventionnelle de la politique monétaire: les banques centrales mettent en œuvre des mesures non conventionnelles lorsque les canaux de transmission traditionnels de la politique monétaire (taux d’intérêt, crédit) ne fonctionnent plus de manière satisfaisante. On peut distinguer 3 types de mesures non-conventionnelles: (i) augmenter massivement la quantité de monnaie en circulation dans l’économie. On parle alors de quantitative easing (ii) agir sur la pente de la courbe des taux en s’engageant sur la trajectoire future des taux directeurs de façon à orienter les anticipations des agents. On parle alors de forward guidance (iii) débloquer les marchés de crédit en achetant directement des titres toxiques sur ces marchés afin de peser sur les primes de risque. On parle dans ce cas de qualitative easing.
  • Bulle spéculative: Décrochement entre la valeur de marché (prix qui égalise l’offre et la demande sur un marché de capitaux) et la valeur fondamentale (valeur actualisée nette des dividendes futures) d’une action.