Dans cette note de mars 2016 de l’OFCE, Bruno Coquet questionne la dette de l’UNEDIC (association chargée de la gestion de l’assurance chômage en coordination avec Pôle emploi). Les actuelles prévisions la ferait grimper à 35,1 Mds € en 2018, contre 25,9 Mds € aujourd’hui. Après avoir décrit les situations et les raisons qui ont mené à cette impasse, B. Coquet propose une refonte de l’actuelle assurance-chômage, selon 4 principes fondamentaux: (1) reprise de la dette par l’État, (2) suppression des dépenses non-assurantielles, (3) obligation d’assurance, (4) universalité de l’assurance, c’est-à-dire unicité des règles.

http://www.ofce.sciences-po.fr/pdf/notes/2016/note60.pdf